Vous pouvez appeler 0262 73 04 00

  • plitch

  • VOEUX de JAYA 2017

    YUG

    Yug,

     [1]
    Je brûle sans fumée d’un rayonnement serein [2]
    Pour l’être que tu es, sans peur du lendemain.
    J’ai appris à porter le poids de tes nuages.
    Ils s’allègent de leur pluie au pas lent de mon âge.
    Tes clins d’œil diamantés au coin de mes paupières,
    Irisent mes yeux clos lorsqu’ils sont en silence.
    Des spirales de couleurs sous la peau qui se pense,
    Dansent ici-bas dans mon viscéral nu.
    Je suis cet épilogue de ton état divin.
    Mes phonèmes sacrés [3] ont de ton élégance
    La discrète manière à suggérer le sens,
    Sans avoir à parler de ma très longue histoire.
    Mon "Je" depuis longtemps se trouve dans ton " Soi".
    En lustrale suée, l’anse de ma nuque
    Se penche en douceur pour mieux te percevoir,
    Les jours où la pratique de ton très vieux savoir
    Cherche à bander [4] ma gorge où se cache ton suc. [5]
    Je conte [6] à l’infini tous tes secrets d’alcôve,
    Dévoilés par ce temps passé auprès de toi,
    Á parfaire le point de cette noble science,
    Lorsqu’en mon cœur, tu y cachais ta loi.
    Il y a dans mes étoiles des folies libérées
    Qui orientent l’Orient dans mes gènes Romains.
    Elles indiquent à qui veut, le nord de tes pensées,
    Montrant la voie du pôle où tu n’as pas de fin.
    Tu sous-tends tout mon tendre en son lieu souterrain
    Et donnes à mes armes les habiles coupures,
    Lorsqu’il s agit de rompre le vulgaire et le vain.
    Je suis devenue le tissu que tu portes,
    Et point de fibrose ne guettera mes lins.
    Je n’ai de la pliure que grande révérence,
    Et pose sur ta terre le plat doux de mes mains.
    C’est ainsi, il est là, ton chemin qui me guide,
    Et chance pour celui qui le sent dans ses reins.
    De tes Feux allumés entre Soleils et Lunes,
    De tes " Triplicités " [7] à l’unique bon sens,
    Ta souveraineté sur notre dérisoire,
    Signe enfin l’évidence de mon propre combat.
    "Yug" est ton nom et "Tu" es mon essence.

    Auteure
    Jaya Yogācārya

    ©Centre Jaya de Yoga Védanta La Réunion


    "Je souhaite à tous nos élèves, pour ce temps à venir, qu’ils poursuivent sans encombre et à nos côtés, la voie du pôle où le yoga n’a pas de fin...
    Bien à vous tous.
    Maheswari Yogācārya se joint à moi.
    Om Shanti"

    Jaya

    Get Adobe Flash player

    [1Titre : Yug en sanskrit signifie "yoga", lien, union

    [2"Je brûle sans fumée d’un rayonnement serein" : référence à Bhargo, la radiance du soleil, l’âme de Surya, le dieu soleil, dans la tradition védique.

    [3"phonèmes sacrés" : référence au langage de dieux, le sanskrit, la langue sacrée.

    [4"Cherche à bander ma gorge où se cache ton suc" : référence à jalandhara bandha qui en yoga est une technique de verrouillage de la gorge afin d’inverser le mouvement naturel d’udana prâna, une fonction énergétique spécifique, en l’envoyant vers le bas.

    [5"où se cache ton suc" : référence à l’amrit, l’ambroisie des yogis.

    [6"Je conte à l’infini tous tes secrets d’alcôve" : référence à l’enseignement spirituel que dispense l’auteure depuis plus de trente ans.

    [7"Triplicités" : référence au concept du triple omniprésent dans la science spirituelle



    Articles connexes :



    Messages
    • Merci Jaya pour vos voeux. Ce poème nous donne un nouvel aperçu de la grande passion qui vous anime. C’est très motivant ! Tous mes voeux pour cette année à vous, à Maheswari et aux autres élèves du centre.

    • Très chère Jaya,
      Quelle magnifique ode au yoga !
      Des métaphores qui nous rappellent combien en titillant nos Bandhas,
      Et laissant vibrer nos Chakras
      On peut cheminer jusqu’à "Kripa", "Hasya, "Romancha"...
      De belles images chaleureuses, lumineuses, voire ... audacieuses !

      Le poète est celui qui nous fait voir le monde autrement, nul doute : les muses rayonnent en vous...

      Merci de nous guider sur la voie de la "transe en danse"...
      Nos meilleures pensées pour cette nouvelle année...
      Cécile et Catherine

      • L’intelligence espiègle est une des qualités parmi d’autres, que possèdent les êtres libres. Si en plus, ils sont des chercheurs spirituels...
        Ne seriez-vous pas de ceux-là ?
        Merci à toutes deux de votre lecture et de votre belle pratique depuis tant d’années.
        Puissiez-vous toujours garder en vous cette joie qui vous caractérise.
        Jaya

    • Très cher Guide,

      Quelle splendeur ! quelle générosité !
      Ce chant d’hirondelle absorbe nos âmes
      Il dessine l’amour, le beau et le sacré,
      Aubade divine, phoenèmes sucrés,
      Toutes ces richesses, que vous nous offrez !!!.....

      Puissions-nous chanter son nom,
      Dans une parfaite quiddité.

      Merci, cher Guide de nous accompagner avec bienveillance sur le chemin de la vérité profonde.

      Ma plus belle cantate pour cette nouvelle année.
      Bien à vous, à Maheswari sans oublier mes frères et sœurs spirituels..............
      Ngico

      • L’être musicien que vous êtes sait reconnaître le chant de l’âme.
        Toutes les âmes parlent le même chant.
        Merci de le recevoir.
        Ma bénédiction pour ce temps à venir.
        Nous veillerons à ce que votre pratique soit juste et lumineuse.
        Bien à vous
        Jaya

    Laissez un message