Vous pouvez appeler 0262 73 04 00

  • plitch

  • VOEUX de JAYA 2012

    Toutes les versions de cet article : [ - English] [français]

    Faisons confiance au temps,
    il façonne nos joies, il ancre le savoir
    aux obstinées pratiques, patientes dans l’effort.
    Hésiter sur la voie serait perdre son or,
    amassé rudement en pliures synoviales.
    Devenant un "Loung-gom-pas" (1) véloce en votre esprit,
    je cadence en mantra vos précieux kumbakas.(2)
    Appuyez-vous sur moi, je suis le dur bambou,
    troisième pied certain qui assure la marche,
    et qui porte en sa transe ce qui vous "transe en danse".
    Suis les plaines désertiques de votre réflexion,
    quand il vous faut porter missive à votre Soi.
    J’ai mis à ma taille le "Mala"(3) de mon maître,
    et chaque grain "lumine" en vos lustres nerveux.
    Silence laryngé qui vous apprend le verbe,
    mon labeur interne caché derrière vos rires,
    invite vos envies à parfaire la bête.
    Suis le frisson conscient de votre long rachis,
    lorsqu’il rejoint le mien dans la pousse des plantes.
    Fidèles au rendez-vous des rois non fainéants,
    nous oeuvrons vous et moi la clarté des matins.
    Venez sur mes grands huit qui "s’arohanisent",(4)
    et ne perdez jamais l’inspir en de vains bavardages,
    car dame pituitaire accrochée en vos cieux,
    tisse au fil des cours, le cours de votre fil.
    Le soyeux, le subtil, le tressé de sagesse,
    l’ écrivain de vos lettres les plus nobles en ce jour,
    lorsqu’il vous faut rayer fatigues et soucis.
    Accordez-moi crédit de vos futurs voyages,
    car ayant déblayé les trajets "Nadieux",(5)
    je veille à chaque instant le tracé de vos pas,
    lorsque vous trébuchez irrespectueusement.
    Je vous bande les yeux dans ces moments de doute,
    et vous jette en pâture aux mains de vos amis,
    afin que la mesure devienne évidence.
    Offrez à ma confiance vos douces intelligences,
    afin que sur le fleuve de nos longues dhyanas,(6)
    seule la quête sans ego "drapeauïse" vos yeux,
    et nous libère ainsi de " l’ordinarité".
    J’invite les timides, j’invite les paresseux,
    J’invite les hésitants, pulvérisons la crainte.
    Le plus beau des yogas vous attend ici bas
    au creux de vos courages devant mon exigence.
    N’amoindrissez l’esprit en lui portant atteinte,
    et ménagez le coeur âgé et enthousiaste.
    Regrettable en effet serait pour votre guide,
    que connaissance acquise auprès de la lignée,
    soit "incapablement" appréciée par vos soins.
    Fasse enfin que le Centre et Mahes en ses bras,
    maternent vos peurs et soignent vos blessures,
    et que de gratitude vous bénissiez ses pieds,
    comme je bénis les vôtres dans ma ferme attitude.
    Faisons confiance au temps, en ce début de lui.
    Il mettra les accents sur vos "orthographismes",
    lorsqu’ayant fait erreur dans la conjugaison
    de vos temps d’amours avec vos tant d’êtres.
    Mes voeux enfin..pour cette belle cause,
    Yoginis et Yogis, soyons tous à la ronde,
    pour ceinturer le monde de notre vigilance
    et le garder centré en son infinie corde.




    Jaya yogacharya
    11/01/2012



    "néologismes"
    1) : ref Loung-gom-pas, Magiciens du Tibet d’Alexandra David Neel
    2) : ref kumbaka ; rétention du souffle
    3) : ref Mala, rosaire hindou
    4) : ref Arohan, trajet de rotation de la conscience sur les chakras
    5) : ref Nadi, trajet énergétique
    6) : ref Dhyana, méditation profonde



    © Centre Jaya de yoga védanta

    Get Adobe Flash player


    Articles connexes :



    Laissez un message